L’emploi prévisionnel

Le chantier

Il devrait employer 1000 à 2000 personnes sur 10 ans. Ces équipes spécialisées sont constituées principalement de mineurs étrangers (Pour le Lötschberg en Suisse il s’agissait d’équipes autrichiennes ) qui tournent de chantier en chantier. Ces personnes travaillent en trois huit, 9 à 12 jours d’affilées puis ont 5 à 6 jours de repos.

La plate-forme

L’analyse économique du Conseil National des Transports montre que le transport combiné entre deux plates formes n’est rentable qu’à partir d’une distance de 700 voir 1000 km (Saragosse - Lannemezan ou Tarbes : 195 km !) Il est donc pas plus envisageable d’avoir une telle plate - forme ici qu’à Tarbes. Un accord allant dans ce sens vient d’être conclu entre la France et le Luxembourg pour mettre en place une ligne de transport de remorques non accompagnées entre Bettembourg et Perpignan.

Les emplois induits